Imprimer

Un dispositif public avantageux

Écrit par Stéphane JORET. Publié dans Flash info

Les écoles préparent au métier d'ingénieur mais il est possible d’y accéder sans cette formation initiale. On rencontre en effet des professionnels solidement expérimentés qui en exercent la fonction sans avoir suivi de cursus scolaire classique. Le titre d’Ingénieur Diplômé Par l’Etat (IDPE) s'adresse à eux pour leur permettre de faire jeu égal sur le marché du travail.

C’est un diplôme d'ingénieur avec grade de master, agréé par la Commission des Titres d’Ingénieur (CTI), que l’on obtient par reconnaissance de l'expérience professionnelle. Chaque année, la liste des lauréats est inscrite au répertoire des Ingénieurs et Scientifiques de France (IESF). Elle est également publiée au Journal Officiel, comme pour les plus grandes écoles de la République. La reconnaissance par les institutions est donc indiscutable.

Ce formidable ascenseur social existe depuis 1936 et 4000 personnes en ont déjà bénéficié. Dispositif public exigeant, il est reconnu bien au-delà de nos frontières : Europe, Etats Unis… Aucun niveau scolaire minimum n’est requis ; de solides connaissances techniques et scientifiques suffisent. Tout francophone, même étranger, peut l’obtenir sans suivre un seul cours du soir. Enfin, les frais scolaires à engager sont dérisoires : 80 € en 2016 !

Pour devenir Ingénieur Diplômé Par l’Etat, on peut choisir sa voie parmi 21 spécialités. Les spécialistes du froid s’intéresseront à l’énergétique, les autres n’étant pas en reste : agroalimentaire, agronomie, automatique et informatique industrielle, bâtiment et travaux publics, chimie, électronique, génie biologique, génie de l’eau et environnement, génie des procédés, génie électrique, génie industriel, génie physique, gestion des risques, horticulture et paysage, informatique, télécommunications et réseaux, instrumentation, logistique, matériaux et mécanique.

37 établissements de premier plan organisent les épreuves dans toute la France métropolitaine : École Nationale Supérieure des Mines (ENSM), École Nationale Supérieure d'Ingénieurs (ENSI), Conservatoire National des Arts et Métier (CNAM), Institut National des Sciences Appliquées (INSA)...

Imprimer

Restructurations d’entreprise : attention aux actifs logiciels

Écrit par Stéphane JORET. Publié dans Flash info

Comme l’a judicieusement indiqué George COX, directeur général de l’Institute of Directors au Royaume Uni, « Le rôle et l’importance des logiciels acquis a considérablement changé ces dernières années, au point qu’ils doivent désormais être considérés comme des actifs métier et être gérés comme tels » . Cette vérité, qui ne cesse de s’accentuer, est particulièrement criante lors des restructurations d’entreprise.

Lisez mon article dans le Journal du NetJournal du Net

Imprimer

Mention légale

Écrit par Stéphane JORET. Publié dans Divers

Ce site web est édité à mes frais dans le seul but d'aider gratuitement ceux qui en ont besoin. Vos remarques et vos critiques constructives sont les bienvenues. Le contenu de mon site web est fourni sans plus de garanties que celles offertes pas mon honnêteté intellectuelle et ma bonne volonté. Votre capacité à comprendre, discerner et transposer mes conseils dans votre contexte prévalent sur toute autre considération. Ainsi, en utilisant les informations que je donne gracieusement via ce site, et nos éventuels échanges par courriel, vous renoncez à me poursuivre en justice au cas où elles ne vous conviendraient pas.

Mots d'esprit

Le désir d'avoir du prestige, d'être puissant et d'être reconnu tel par la société, est en somme un désir de dominer, ce qui est une forme d'agression. Quelle est la cause de cette agressivité ? La peur.
Jiddu KRISHNAMURTI

Visiteurs depuis fin 2003

425752
Aujourd'hui120
Hier171
Cette semaine1025
Ce mois-ci3509
Visiteurs connectés 3